La voiture a-t-elle encore sa place dans les grandes villes ?

De nombreuses grandes villes ont été aménagées pour fournir du confort aux personnes qui possèdent une voiture, mais l’apparition et l’amplification de divers autres modes de transport ont bouleversé le fonctionnement des choses. Une enquête a révélé qu’un foyer peut avoir trois voitures, ce qui rend la circulation difficile, car les voies de circulation sont engorgées, bien que des solutions aient été mises en place. C’est ce désagrément qui pousse à savoir si la voiture a encore sa place dans les grandes villes.

L’accroissement des moyens de transports publics

Les mairies qui ont des objectifs écologiques accroissent leurs réseaux de transports en commun. Alors, on assiste à l’augmentation du parc des bus et on leur attribue de nombreuses routes spéciales pour leur permettre de circuler aisément. On constate aussi l’accroissement du nombre de tramways en vue de diminuer le flux de circulation et limiter les émissions de CO2. Les métros et le transport maritime ont également intégrés ce système pour effectuer les courtes distances en un temps record.

Le rang occupé par les voitures dans les Smart cities

Le phénomène de la place des voitures a été motivé par l’essor des smart cities dans les grandes villes qui accorent une grande importance à l’utilisation intelligente des ressources. Ces objectifs associés au Grenelle de l’environnement, dont le but est de réduire le plus possible les émissions de de CO2, sont donc fondés, surtout lorsque les secteurs de l’automobile et de l’immobilier sont reconnus pour produire de 40 % des gaz à effet de serre.

La voiture est trop polluante pour une ville qui souhaite protéger l’environnement, trop individuelle lorsque les autorités veulent favoriser le collectif et trop encombrante dans un environnement qu’on souhaite aménager. Elle n’est donc pas la bienvenue dans les grandes villes. Les communes accordent désormais une plus grande attention aux véhicules hybrides et électriques, vélos, moyens de déplacement personnel divers et des transports publics. 

La grande utilisation des vélos à la place des voitures

Les grandes villes accordent désormais une grande place aux vélos en libre-service et en location en vue de désengorger les voies de circulation et de contribuer à la protection de l’environnement. Les pistes cyclables et les voies vertes ont aussi été construites en grand nombre. Cependant, étant donné qu’il est impossible d’étendre les rues, les routes utilisées par les voitures ont été réduites. Ces objectifs ont pris de l’ampleur en raison du contexte sanitaire particulier. En effet, certaines villes ont augmenté les voies cyclables temporaires en vue de promouvoir ce mode de transport plus écologique.

Le retrait des voitures productrices de gaz à effet de serre

L’apparition de la vignette Crit’air et les restrictions associées ont favorisé la diminution du nombre de voitures en circulation dans les communes. Bien que l’essor des véhicules électriques maintienne la présence des voitures en ville, le nombre total de voitures individuelles se réduira au fil du temps. En effet, compte tenu de l’obligation d’utiliser uniquement des véhicules électriques dans les grandes villes, certains propriétaires de voitures classiques ne se lanceront pas dans l’acquisition d’un nouveau véhicule. L’essor des modes de transports alternatifs vise à favoriser leur utilisation au détriment des engins individuels. 

Posts created 5

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut